Bienvenue sur Avengers Assemble, Invité !
Nous recherchons activement des X-Men, alors n'hésitez
pas à regarder la liste des PVs !

Loki Laufeyson: Recherche bénévoles pour baby-sitting de la Loki's Army. Paiement en nature seulement. (a)

Amora Incantare: Lassé(e) d'être gentil(le) ? Devenez sexy : rejoignez l'Armée de Loki

Partagez|

Garrett Willber ~ I just don't know why

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 11:38




Garrett Willber
I don't know who you are but I'm with you
NOM&PRÉNOM ★ Garrett WillberSURNOM, NOM DE CODE ★ Equilibrium ÂGE ★ 25 ans MÉTIER ★ barman à ses heures perdues, magicien de comptoir, et touche un peu à tout SUPER-POUVOIR, APTITUDES ★ Il a le don de détecter et de réguler les capacités des autres, c’est à dire qu’il peut les développer à leur extrême, tout comme les limiter jusqu’à quasi inexistence quand il se trouve auprès de quelqu’un. Cela marche chez les gens qui ont des pouvoirs comme chez les humains normaux pour leur « dons » (ex : créativité, côté sportif). SITUATION AMOUREUSE ★ amoureuxNATIONALITÉ ★ anglaisLIEU&DATE DE NAISSANCE ★ ManchesterPEURS ★  ne pas subvenir aux besoins de son petit frère et finalement le voir mal tourner et ressembler à leur mère DE QUEL COTÉ IL EST ★ il fait partie des méchants par défaut…s’est retrouvé là par hasard et a pas voulu se bouger les fesses pour changer GROUPE SOUHAITÉ ★ La Confrérie

★ Tout sur toi baby !
colérique ★ extraverti ★ accro aux sports extrêmes ★ blagueur ★ grand jureur ★ protecteur envers sa famille ★ inconscient du danger ★ habile de ses dix doigts ★ impulsif ★
Garrett est le prototype même du petit con. Il vous lance des piques, il plaisante, il n’est jamais sérieux. Il se pavane, aime exhiber son potentiel physique et son habileté à tromper vos sens avec ses tours de magie. Il vous rabaisse fréquemment, détecte vos défauts et vous taquine avec cela. Vous avez beau essayer de discuter de choses un peu moins futiles, il se défilera, et vous ne saurez jamais rien de ce qu’il pense réellement. Il vous fera un de ces tours pour vous distraire, ou il se lancera dans une imitation quelconque, voire même, il vous fera du pied. Il est tout en façade. Une façade joyeuse, bon enfant. D’ailleurs, il se dit lui même grand gamin, même s’il possède un vocabulaire de jurons supérieur à n’importe quel gosse. Il aime bien vous énerver, juste pour s’amuser. D’ailleurs, tout pour lui semble être un simple jeu dans lequel il suffit d’avoir les atouts pour gagner. Et bizarrement quand vous essayez de faire de même, de souligner ses défauts et ses faiblesses, en le traitant d’égoïste, d’orgueilleux, de narcissique, vous ne récoltez rien d’autre qu’un grand éclat de rire de sa part. Comme s’il n’était pas susceptible. Or c’est juste que vous n’avez pas touché juste, car Garrett est loin de se prendre pour le nombril du monde. En vérité, il est humble, et c’est pour cette raison qu’il travaille sans relâche pour se perfectionner dans son art, et dans tous les sports qu’il pratique, encore et encore, aimant repousser ses limites. Quelque fois il ne se rend pas compte à quel point il prend des risques à jouer au casse-cou. Faire le con pour Garrett est l’unique moyen de s’échapper de sa réalité. Il ne veut pas se prendre la tête, il sait que la vie est compliquée et parfois pénible, et il ne veut surtout pas y penser. Cela ne l’empêche pas d’être quelqu’un de responsable, même si vous ne le voyez pas quand vous le fréquentez. Plus vous vivez avec Garrett moins vous avez l’impression de le connaître car il aime brouille les pistes. Il ne se confie pas, car il a peur d’être rejeté pour ce qu’il est vraiment. C’est un grand frère protecteur, il a assumé presque la totalité de l’éducation de son petit frère Yvan, 9 ans. Sa mère, toxicomane lui pose pas mal de soucis, notamment d’argent, et c’est pour ça qu’il jongle avec tellement de petits boulot pour se faire un maximum de blé afin de répondre au besoin de toute la famille, et surtout pour tenir éloignée sa mère d’Yvan. Son planning presque inhumain fait qu’il a la colère facile, surtout pour des petits détails insignifiants. Il jure alors comme un charretier toutes les cinq minutes et il peut rembarrer les autres comme un ours mal léché. Il rêve de devenir magicien ,de faire des tournées, et il s’accroche à ce rêve de toutes ses forces. Sans oser vraiment y croire et s’y investir totalement, car cela reviendrait à faire une croix sur l'avenir d’Yvan. Les grands plans machiavéliques, le devenir de l’humanité et tout ce patati patata, il s’en branle, si je puis m’exprimer ainsi. Son pouvoir a toujours été assez discret pour que personne ne le traite d’anormal dégénéré, et il pourrait vivre comme tout le monde, si on puit dire. S’il est dans la Confrérie, c’est qu’il trouve que Magneto est classe, que c’est son pote de toujours qui l’a embarqué dans cette histoire et qu’il se trouve pas en première ligne pour se faire taper dessus. Après il ne défend aucune valeur, à part celui de son porte monnaie.  


Il a un tatouage étrange sur le poignet gauche    Armes qu'il utilise, s'il en a une: un couteau, l’est plutôt fort pour le lancer   ne mange pas de carottes.. Le skate avant tout Il aime se tremper les doigts de pied dans l’eau Les lapins et les chiens sont nos amis La fausse indifférence, ça craint un max Jouez pas aux cartes avec lui c’est un tricheur

★ Derrière l'écran...

PSEUDO ★ Ton pseudo so swag sur la toile mon poussin.
ÂGE ★ 22 patates à mon actif et pas de purée o.o PASSIONS ★ music is life ♫
FILMS & SÉRIES ★ baaah…x men..hannibal, sherlock, doctor who, TVD, heroes PRÉSENCE ★ trois/ quatre fois par semaine
TON AVIS SUR LE FORUM ★ globalement ? ça se résumer à kdlzjfzhfopfmzf COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI ★ on m’a filé le lien sur une cb x)
TON AVATAR ★ hayden christensen (star wars/jumper) UN TRUC EN + ★ les poneys vaincront !



Dernière édition par Garrett Willber le Dim 20 Avr - 16:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 11:40




this is my life
and i won't shed a tear.


I." You made me laugh, you made me smile..."

Et bien pour tout vous dire, le gars ne s’est pas crashé sur terre dans une petite fusée à la naissance, il n’est pas né d’une déesse infernale de la vengeance (Hécate pour les intimes) ou d’une quelconque divinité de la fertilité des pots de terre chez le fleuriste du centre ville. Non rien de tout cela pour Garrett. Naissance ordinaire, petite vie simple et sans prétention.
Gary a passé sa petite enfance dans une ville côtière d’Angleterre, pas très loin de la frontière irlandaise. Un paysage magnifique, où les falaises vous donnent l’impression de tomber à pic et de vous noyer dans le bleu de l’océan. Ce qu’il retiendra de cette période calme et sans vague se résume à son chien qui le suivait partout lors de ses escapades à la plage, sa fidèle épuisette qui l’accompagnait lors de ses chasses aux crabes, et le grand hêtre du jardin dans lequel il aimait grimper pour se retrouver dans son feuillage protecteur. Sa mère, Mary Willber n’avait pas encore atteint ses 16 ans quand elle l’avait mis au monde dans un petit hôpital de Manchester. Elle n’avait pas voulu accoucher dans sa ville natale, peut être parce qu’elle n’avait pas assumé le fait d’être une fille-mère. C’était une jeune femme de tout ce qu’il y avait de superficiel. Cheveux blonds décolorés, et gloss vulgaire d’un rose pétant, elle n’avait pas conscience des conséquences de ses actes, et encore moins de comment mener une vie saine et correcte. Elle avait tout d’une adolescente insouciante, qui voulait tester toutes les limites. Elle aimait boire et fumer en cachette, elle traînait continuellement avec sa bande pour se faire une petite ligne de hash, et faisait le mur si régulièrement que ses parents excédés avaient décidé de jeter l’éponge avec elle. On pouvait lui attribuer un trait de caractère quasiment histrionique, tout devait tourner autour d’elle, elle devait avoir tout ce qu’elle voulait et tous les hommes de la terre devaient s’extasier devant sa beauté. Elle était d’une joliesse remarquable en effet, et elle savait en jouer de par ses tenues provocantes. Elle ambitionnait de devenir actrice, mais cela tenait plus de la velléité qu’autre chose. Quand elle tomba enceinte de son petit-ami,  son premier réflexe fut de le dire à sa tante April. Elle savait que ses parents la sermonneraient et elle les trouvait vraiment « trop lourds ». April avait tout de l’Anglaise traditionnelle avec des valeurs morales ancrées mais elle avait le mérite au moins d’être gentille et de toujours lui parler gentiment, même si d’un certain côté Mary la méprisait pour cela. Ce fut parce que sa tante accepta de l’héberger si elle décidait de garder le bébé, que l’adolescente n’interrompit pas sa grossesse. Ce fut une rupture nette et brutale à sa relation déjà conflictuelle avec ses parents. April Brown vivait dans la petite ville côtière et c’est ici que Garrett grandit avec ses cousins. Depuis tout petit, il avait eu un côté aventureux et bagarreur. Il n’avait pas froid aux yeux, il aimait grimper sur les rochers et explorer les cavernes sous marine. Il apprit très tôt à nager et à force de suivre les tribulations de ses cousins de 4 ans leur aîné, il finit par acquérir une santé de fer. L’escalade devint sa passion, il aimait sentir cette roche sous lui, et surtout découvrir un nouveau paysage vu d’en « haut ». Sa mère avait pris un job de serveuse, et il se souvenait de ses baisers à la senteur de chewing gum quand elle venait l’embrasser le soir lors du coucher. Personne ne pouvait dire que Mary se comportait mal envers son fils. Elle était une bonne mère, elle s’en occupait, elle le lavait, lui donnait à manger, lui donnait de l’affection, et elle le faisait rire aux éclats. Elle courait après lui pour le couvrir de chatouilles et elle jouait avec lui des heures durant.Mais au fond, Mary l’aimait comme elle appréciait un jeune chiot, avoir Garrett, c’était nouveau, c’était fun. Mais elle était jeune, elle voulait s’amuser, et surtout vivre sa vie. Elle avait arrêté ses études, elle n’avait pas le baccalauréat mais elle s’en fichait. Elle voulait trouver le grand amour et vivre sa vie rêvée, piquée dans les pages d’un magazine féminin.


Quand Garrett atteint l’âge d’une quelconque autonomie –soit sept ans- elle déménagea, ne supportant pas plus longtemps l’atmosphère clivé de la ville. Direction Manchester. Elle trouva une petit studio à louer avec son nouveau « mec »   qu’elle avait croisé dans un bar, et qu’elle trouvait simplement « trop stylé et super sexy ». Lui savait s’amuser et faire la fête et il était friqué. En tout cas plus qu’elle, c’était un bon point pour Mary. C’était un petit revendeur de drogue, et c’est avec lui qu’elle commença à prendre de l’héroine. Les premières années, la vie de Garrett ne fut pas trop perturbée. C’était un petit garçon autonome, il faisait ses devoirs, il allait à l’école, il savait débarrasser la table et faire fonctionner le micro-onde. Et puis, il traînait avec ses voisins, les Reddings, des garçons et filles de son âge, ce qui lui avait attiré les bonnes faveurs de leur mère qui l’invitait souvent pour le goûter. Ce qui était pour sa propre mère, une excellente façon de ne pas l’avoir dans les pattes. La bonne humeur de Garret séduisait les grandes personnes, et il avait cette vivacité d’esprit, cette facilité d’apprentissage pour toute tâche physique qui étonnait les gens. Il finit par devenir membre intégrante de la  Famille Redding.

Il fréquentait le même club de football qu’eux, et c’était la mère Redding qui l’emmenait avec toute sa petite troupe. Pour cette raison, le petit garçon baignait dans une atmosphère chaleureuse qui lui permit de se construire une assurance et une bonne conscience de soi.  Il ne sentit pas mal aimé, car l’affection que Mary le lui avait retiré au profit de son boyfriend, il la récupérait auprès de Mme Redding. Bien sur, il sentait que sa propre mère était souvent absente, s’enfermait dans sa chambre et ne posait que des questions distantes sur ses activités du jour, mais il était trop jeune pour comprendre véritablement ce qui avait changé le caractère de sa mère. Et puis, au milieu de la famille Redding, il ne s’ennuyait pas, quand il se sentait triste, les jeux avec les autres enfants le consolait. Il excellait à cache-cache, il passait des heures à jouer au policier et au voleur, ceci parmi tant d’autres activités. Ce fut un show à la télévision qui éveilla son intérêt pour la magie. Il commença à chercher par lui même pour savoir comment ces magiciens s’y prenaient pour réaliser de tels tours devenant tout d’un coup très studieux et appliqué. Le comble pour lui qui était plutôt moyen à l’école et ne faisait que ses devoirs très rapidement car dans le cas contraire, il aurait été puni et il ne voulait surtout pas déplaire à sa mère, qui même si  elle se fichait de ce qu’il apprenait lui disait qu’il devait être un « bon garçon » et avoir de bonnes notes à l’école. Pour les bonnes notes, il en était loin, mais au moins il ne faisait pas trop de vague en cours.

Certains étés, il passait même quelques semaines à la mer avec les Reddings. Il adorait l’océan, il fut enchanté d’apprendre à faire de la voile, et du surf. Les vagues étaient minuscules mais pour lui, c’était déjà merveilleux. Il parcourait le rivage à vélo, aimant rouler à toute vitesse pour sentir le vent lui fouetter le visage. Il se sentait alors plus libre que n’importe qui au monde. Il s’amusait à lâcher le pédalier pour laisser sa bicyclette s’emballer dans les pentes. Quelque fois il se gamelait mais cela ne l’empêchait jamais de recommencer. Il portait alors le rêve de devenir cascadeur, ou pompier. Il aimait la magie, certes, mais pas suffisamment pour vouloir vraiment s’entraîner dur pour y parvenir. S’il fallait décrire l’état émotionnel de Garret à cette époque, il était heureux. Heureux avec insouciance. Et puis quand sa mère eut la toquade de déménager aux States, cet équilibre fut quelque peu perturbé.




II The road gets tough and I don’t know why



Les Etats-Unis. Garrett y connaissait pas grand chose à part ce qu’il avait survolé en cours, c’est à dire, ça ressemble à un gros rectangle-carré pas bien formé avec des gros ronds rouges partout (il s’agit des métropoles si vous avez déjà regardé à quoi ressemblait un croquis en cours de géo). Quand il déménagea avec sa mère et son beau-père un dénommé Big J, le garçon n’avait jamais réussi à savoir comment il s’appelait réellement, il entra dans une période de sa vie assez rebelle….et boudeuse. En gros la pré-adolescence. Et paf au collège avec la difficulté déjà de se situer par rapport au monde, et également avec la différence de culture. Heureusement pour lui, il s’adapta facilement  à la langue, les expressions américaines n’étaient pas difficiles à retenir. Mais les Reddings lui manquaient.


Il entra dans une nouvelle lubie : le skateboard. Il était littéralement greffé à cette planche à roulettes, 24h/24. Ollie, Tricks, Flips, Grabs, Slides étaient devenus ses mots fétiches. Le point positif dans tout ça, c’est que ses parents avaient la paix, car il était toujours au parc avec ses nouveaux potes du collège. Il n’eut aucun problème à s’adapter car il était du genre « talkative » et puis les tours de magie, cela faisait rire tout le monde, cela impressionnait et aidait à s’intégrer. Et puis, dans le monde impitoyable des adolescents, les qualités physiques primaient sur l’intelligence, et Garrett correspondait parfaitement au profil : mignon, bon en sport, pas très fut fut en cours mais rigolo.

Rigolo, rigolo, oui mais ce n’était pas innocent. A la maison, les choses tournaient plutôt mal. L’addiction à l’héroïne des deux adultes censés s’occuper de lui faisaient qu’ils n’étaient plus aptes à grand chose. De vraies loques. Cela ne les empêchait pas d’aimer leur fils. Big J était même sympa avec lui, il ne lui cognait pas dessus, c’était lui qui lui avait offert son skate et ses protections, quelque fois il l’emmenait à la fête foraine quand il se sentait en « forme ». D’une certaine manière, ils voulaient que Gary soit heureux mais ils s’y prenaient très mal. Les courses, le ménage, c’était souvent pour Garrett car ces deux là restaient souvent inertes jusqu’à midi et que le frigo baillait désespérément vide. Et puis les voir être en pleine descente dès le matin, cela n’était jamais agréable, voilà pourquoi le garçon préférait se rendre utile plutôt que d’attendre que les adultes se rendent compte qu’ils devaient agir en…adultes.

Des jours, les choses dérapaient. Mary partait dans une crise d’hystérie, et cognait sur les murs de ses poings, réclamant que Big J se « bouge le cul » pour « en » rapporter. Et puis l’argent venait à manquer. Il n’y avait plus assez dans le petit pot pour aller acheter à manger. Mary et son compagnon se disputaient à ce sujet. Et puis finalement, Mary se mit à sortir le soir, et à rentrer de plus en plus tard. Quand elle revenait, elle avait de l’argent et elle en donnait à Garrett lui disant qu’il pouvait aller acheter des bonbons à l’épicerie du coin si l’envie lui prenait. Avec gentillesse et prévenance. Il se serrait alors très fort contre elle. Elle avait tellement maigri, tellement vieilli…souvent on aurait dit un fantôme quand elle errait dans l’appartement, le regard vide. Quelque fois il était triste. Vraiment. Il savait qu’il ne pouvait pas en parler à qui que ce soit, parce qu’après ils auraient des problèmes avec la police, et alors il se retrouverait vraiment tout seul.

En fin de 4ème, Garrett fut pris la main dans le sac alors qu’il avait piqué un paquet de gâteaux dans un Seven/Eleven aux alentours de 23h. Crie d’orfraie à la maison, comme s’il avait été responsable de l’assassinat du président des USA. Cela le rendit furieux. Mary et Big J se camaient, ils trafiquaient…tout cela leur paraissait normal, mais lui il devait à tout prix être parfait. Au collège, il ne suivait plus grand chose. Et oui on ne pouvait pas devenir le roi du skate, et mr Magie et à la fois Super Intello. Il se sentait dépassé par les évènements. Quand il essayait de convaincre sa mère d’arrêter la daube, il se heurtait à un mur. Ses potes étaient cools  certes, mais ils ne pouvaient pas comprendre pourquoi il se sentait si mal quelque fois. Alors au beau milieu de son année de seconde, il fuga. Quittant Chicago pour une ville plus attractive. New York. New York….

Il s’était perfectionné question vol à la tire, et il était plutôt un bon pickpocket, pour avoir de l’argent facile, c’était plutôt bien parti. Il avait trafiqué sa carte d’identité pour tricher sur son âge. Bien sur, ce fut très marrant les premiers jours, ce sentiment intense de liberté, mais au bout de quelques semaines, il déchanta vite. Il avait trouvé un squat minable, où il dormait très mal, et était réveillé toutes les deux minutes par un soulârd qui gueulait. Finalement, ce n’était peut être pas mieux qu’à la maison. Certes, il pouvait faire tout ce qu’il lui chantait, mais comme il n’avait plus aucune règle à respecter, il n’y avait pas non plus de plaisir à les enfreindre. Garrett passait ses journées à escalader les murs des batîments pour aller sur les toits, admirer la ville vue d’en haut. Un jour, il se rata un peu ,dérapa et se cassa la figure. Son agilité fit qu’il se rattrapa à la dernière minute, et ne fit que se fouler un peu la cheville à la réception. Il jura comme un charretier quand une ombre plana sur lui :

- Hé ça va ? pas trop mal ?

C’était un garçon d’un peu près son âge, plus grand que lui.

- De quoi tu te mêles ? répliqua aussitôt Garret sur la défensive.

Il se méfiait un peu de tout le monde. Après tout, il n’était pas rare qu’il devait se bastonner pour garder sa place dans la rue. Mais le garçon brun semblait pas appartenir à un quelconque gang. A tout voir, il faisait enfant sage, bien fringué. Garrett se releva, boitilla un peu. L’autre s’avança naturellement pour l’aider.

- Oh la bas les pattes ! s’écria Gary en le repoussant brusquement.

Le brun heurta le mur violemment. Il se frotta la tête, l’air ennuyé, ne semblant pas comprendre la réaction de l’autre.

- Aie, t’es dingue, je voulais t’aider !
- Mêle toi de tes affaires, crétin !
- Tu t’es vu, imbécile dépenaillé qui se prend pour une araignée ?
- Dépe… Quoi ?!

Deux semaines plus tard, ils étaient devenus les meilleurs amis du monde. Le petit brun s’appelait Daniel Lawrence Applegate, fils d’un entrepreneur assez riche. Ils n’avaient rien en commun. Physiquement déjà, Daniel faisait beaucoup plus mature et viril que Garret et pour leur affinité intellectuelle, ils n’étaient d’accord sur rien, tout en étant d’accord sur tout. Simplement, ils se sentaient juste bien quand ils traînaient tous les deux. Daniel était intelligent, il avait une très bonne élocution, et il avait avis sur tout, des avis bien tranchés. Il fit déménager Garrett dans la cabane de son jardin de son immense propriété. Dès que les parents Applegate traînaient un peu trop près, Gary se sauvait en grimpant par dessus la clôture. Ils jouaient aux jeux vidéos quand Daniel ne faisait pas ses devoirs, ou alors ils se baladaient simplement. Daniel connaissait énormément de choses, et surtout, il avait l’air d’avoir envie d’aider Garret à s’en sortir. Quelque fois leur conversations se résumaient à :

- Tu penses à quoi ? (Daniel)
- A rien, occupe toi de tes oignons.
- Tu crois qu’on est seuls dans l’univers ?
- Hein ?
- Tu crois pas en l’existence d’une vie extra-terrestre ? Ou même s’il existait des gens sur terre qui ne sont pas humains.
- J’en ai déjà rencontré déjà un..d’extra-terrestre.
-        C'est vrai?!
- Ouais c’est toi. Et dire que t'es mon ami...ça craint.

Le cynisme de Garrett était accompagné par un de ces charmants sourires en coin. Leur relation était très forte, mais ils savaient que cela ne pouvait pas durer. Daniel le convainquit de rentrer chez lui, et quand il aurait atteint tous deux leur majorité, ils pourraient se revoir. Quand il finit par rentrer à Chicago, il eut la surprise de voir que sa mère était  tombée de nouveau enceinte.  Là, Garret eut un sursaut de responsabilité. Mary devait arrêté la daube tout de suite et maintenant.

- T’es devenu aussi chiant qu’eux tous, t’es mon propre fils et tu te prends pour un vieux, un monsieur je sais tout qui en sait plus que moi, s’énerva Mary, mais casse toi, pourquoi t’es revenu ?!Dégage bordel, mais dégage je t’ai dit !
- Tu comptes avoir un bébé avec tout ce que tu prends ? C’est un bébé camé dès la naissance que tu veux, c’est ça ?! hurlait alors Garrett.
- Sale gosse hypocrite, tu me traites de junkie ?! Je suis pas accro, je peux arrêter quand je veux, putain !
- Ca fait des années que tu tiens le même discours, ouvre un peu les yeux, merde ! Regarde les piqûres sur ton bras, tu crois que ton bébé mérite ça ?!

Garret avait envie de pleurer, de casser quelque chose. Et c’est là qu’il la vit, aussi clairement qu’il se voyait dans le miroir. L’addiction de sa mère s’était comme matérialisée devant ses yeux. Il n’avait pas conscience que c’était la première fois que son pouvoir se manifestait. Il tendit la main vers elle, la balaya. L’addiction sembla diminuer, se rétracter elle même, demeurer mais avoir perdu de sa consistance. Mary arrêta la came pendant toute sa grossesse. Neuf mois plus tard arriva le petit Yvan. Et son addiction s’était reformée.


III Dont' make me sad, don't make me cry, cause you and I, we're born to die.



Le temps passa, Garret réussit miraculeusement à obtenir son diplôme de fin d’études. Yvan avait grandi, il était devenu un charmant petit enfançon aux bouclettes dorées, un peu renfermé et toujours sage. Il passait tout son temps avec son grand-frère. Garret faisait en sorte qu’il n’ait que très peu de contact avec sa mère. Big J n’était plus avec eux, et il était le seul homme de la famille à présent. Dès qu’il quitta l’école, il entra dans une quelconque restauration pour se faire de l’argent. Ce fut lors d’une soirée avec des collègues qui l’invitèrent à un spectacle de magie, que son envie de devenir magicien se réveilla de nouveau. Il s’entraînait devant son petit frère qui était le meilleur public au monde. Quant à son pouvoir, Gary ne s’en était pas rendu compte que cela en était un. Quelque fois il croisait des mutants dans la rue, instinctivement, il pensait « télékinésiste » voire même « tériantrope » mais il croyait que tout cela n’était que partie intégrante de son imagination.

A la télévision, il tombait sur des débats sur la condition des mutants et sur le « danger » qu’ils représentaient. Lui, trouvait juste tellement « cool » le fait qu’ils puissent avoir de tels potentiels. Bon, faire exploser un bâtiment entier, ça craignait pas mal, et puis toutes les catastrophes qu’énonçaient les journaux, ça faisait plutôt froid dans le dos mais Gary les voyait comme des gens normaux. Avec un peu plus d’emmerdes que les autres. Magneto et ses menaces le faisait marrer à la télé. Il l’appelait « papi bossa nova » parce que le métal foutait le camp et dansait la gigue à son approche. Certains de ses proches étaient mutants, c’était des petites mutations peu dangereuses, et comme Garrett n’émettait pas de jugement, ses amis le lui avouèrent sans gêne. C’est là qu’il commença à faire le rapport entre ces mots qui lui venaient et leurs talents ou capacités. Intrigué, il tentait de retrouver cette sensation quand il avait eu l’impression de toucher cette chose du doigt et la modifier.

Quant à sa relation avec sa mère, elle s’opacifia. Trop faible physiquement pour s’opposer à son fils à présent, elle baissait la tête pendant les disputes même si elle versait du venin dans ses paroles quand elle croisait les amis « différents » de Gary. Elle avait cette phobie des mutants qui était presque risible. De son côté, Gary ne l’aimait plus comme avant. Elle était un poids quotidien, il avait beau essayé de recommencer à lui enlever son addiction mais il n’arrivait pas à le faire sur commande. Ses émotions étaient intrinsèquement liés à ses pouvoirs.  Quand il atteint sa majorité, sa mère fut envoyée en cure de désintoxication et il eut la garde son petit frère alors âgé de cinq ans. Ce fut une période assez stressante car il devait à tout prix prouver à l’assistante sociale qu’il était un bon tuteur, suffisamment dégourdi et ayant un salaire correct pour élever le petit. Il devait ne pas fréquenter de gens étranges, pour ses aventures sentimentales féminines ou masculines, il les limitait de peur d’être trop absent pour Yvan.

Mais après une période d’observation, il fut jugé apte, et se mit alors à travailler en tant que vendeur, tout en faisant quelques heures supplémentaires le soir au bar du coin. C’est là bas qu’il se mit un peu à se produire en tant que magicien. Cela plaisait aux clients, c’était distrayant. Un soir, alors qu’il saluait avec son insolence coutumière, une main se posa sur son épaule :

- trois cartes planquées dans ta manche, champion je me trompe ?

Garrett se retourna pour tomber nez à nez avec Daniel.

- Bien observé, je vais devoir trouver un moyen de te faire taire pour cacher mon terrible secret.
- J’ai hâte de voir comment tu t’y prends.

Ils éclatèrent de rire, les yeux pétillants de malice, puis ils tombèrent dans les bras l’un de l’autre. C’était juste tellement inespéré de se revoir après tant d’années. Ils commandèrent deux verres pour parler à bâtons rompus toute la nuit. Le jeune homme se sentait si heureux, bizarrement il trouvait toujours une stabilité quand son ami se trouvait à ses côtés. Il avait l’impression qu’il pouvait tout lui dire sans jamais avoir à se cacher. Il avait connu sa période noire, il n’en avait jamais eu peur, et il avait été l’épaule solide sur laquelle il avait repris des forces avant de se relancer dans sa bataille personnelle.
Gary lui parla de tout, de sa mère qu’il ne verrait probablement plus jamais car il avait rompu toute communication avec elle, d’Yvan, son petit-frère qui lui était si cher, de l’attentat commis par ce mutant téléporteur à la maison blanche.

- Mais s’ils avaient raison ? avait alors demandé Daniel, si ces mutants avaient raison de se battre pour leur liberté ?
- C’est une raison pour menacer les gens ou tenter de les tuer ?
- Quand personne ne t’écoute, quand on essaie de te nier pour ce que tu es vraiment…quitte à t’enfermer dans des cages, crois tu qu’il existe un autre choix ?

Gary n’avait pas répondu. Il n’avait pas de réponse pour ça.

- Viens, dit Daniel, j’ai quelque chose à te montrer.

Ils quittèrent le bar. Là, son ami l’emmena au bar du grand lac. Il était plus de minuit, et il faisait vraiment froid. Gary sautillait sur place pour se réchauffer.

- Tu veux faire du jet ski à une heure pareille ? plaisanta-t-il soufflant une buée vaporeuse.
- Non, promets juste que tu n’auras pas peur.
- Mec, je te mets à terre en deux secondes trois mouvements, tu crois que j’ai peur de toi et de t…
- Oh boucle la deux secondes Gary, jure juste de te tenir tranquille, le temps que je t’explique.
- Okay okay…maugréa le jeune homme.

Il attendit, s’astreignant à être patient. Daniel s’avança vers le bord du lac. C’est alors que l’eau se mit à trembloter. Légèrement. Puis tout d’un coup un énorme pan d’eau se souleva à la verticale, glissant lentement vers eux.

- Oh bon sang, baisse toi ! paniqua Garrett.

Il plongea sur Daniel pour le plaquer au sol.

- Mais crétin, c’est moi qui provoque ça ! pousse toi ! protesta son pote en lui donnant un coup de coude.

De nouveau, il eut la sensation étrange de « voir » et de « sentir » la capacité de son ami. Il pouvait contrôler l’élément naturel de l’eau. Il le voyait, il sentait ce don palpiter en lui, mais encore faible,diffus, il pouvait prendre tellement plus d’ampleur. Timidement, Garrett toucha cette « lumière » qu’il était seul à percevoir pour l’étendre. Le lac se mit à bouillonner fermement. Des trombes d’eau s’envolèrent vers le ciel incontrôlées. Elles se mirent à tourner en cercle, comme une véritable tornade aquatique.

- Daniel ?
- Ce n’est PAS moi qui fait ça !
- Je crois que si…

La lumière était devenu un feu incontrôlé. Gary avait décuplé le pouvoir de son ami sans s’en rendre compte, il déglutit en voyant la masse d’eau avancer vers eux menaçante :

- Dany, couina-t-il, c’est à toi de jouer maintenant…
- J’ignore comment on … !!!
- Oh…Merde….

La tornade était sur eux. Garrett ferma les yeux. Il fit éteindre le feu. L’eau stoppa net sa progression et retrouva le sens de la gravité. Pile sur les deux compères. Résultat de la soirée : ils revirent à l’appartement trempés comme des soupes. Pataugeant dans leurs chaussures, ils riaient comme des gosses de leur bêtise.  Ils eurent l’impression que rien ne serait jamais comme avant. D’une certaine manière, ils se sentaient liés, mutants et parfaitement conscients de l’être. Mieux, leur pouvoirs semblaient se répondre et leur fusion semblait pouvoir créer pas mal de merveille. Et le plus importe :  ils ne s’étaient jamais autant amusés de leur vie.  

- On recommencera ?
- Sur !

Trois ans plus tard.

- Yvan, c’est l’heure d’aller à l’école !

Un lundi matin comme les autres. Garrett avait des cernes dignes d’un raton laveur. Après avoir poussé son petit frère dans la salle de bains pour qu’il aille se débarbouiller, il retourna dans sa chambre pour s’habiller et jeta au passage un coussin qui arriva directement sur le visage de Daniel. Celui ci se cacha sous la couette.

- Allez magne,on va être en retard !
- Encore deux minutes.
- T’es pire qu’ Yvan c’est pas vrai. Dépêche toi ou je lui demande de te faire son coup du « mauvais œil »
- Pour une fois que je viens dormir ici, tu devrais me traiter comme un invité.
- Que dalle…t’es pas un invité, t’avais qu’à pas participer à cette mission idiote, alors grouille !

Récemment, son petit frère avait en effet manifesté un talent particulier. Il avait hérité du gène mutant de son père, et pouvait « persuader » les autres d’agir selon sa volonté. Ca ne marchait pas avec son frangin, mais il s’en donnait à cœur joie quand il s’agissait des autres. Gary s’était arraché les cheveux pour le convaincre de ne pas utiliser son don à tort et à travers. Quant à la mission idiote, il s’agissait d'un petit plan de récupération musclée d’information au profit de la Confrérie de Magneto. Musclée sous entendait qu’il fallait enfoncer des portes, terroriser des humains au passage. Gary était tombée des nues le jours où Daniel lui avait annoncé qu’il faisait partie de la Confrérie. Au début, il avait cru qu’il le charriait. Et puis, il lui avait énoncé un discours si engagé, si flambant à son sujet, sur la liberté qu’ils devaient avoir, car ils étaient différents, ils étaient l’avenir. Et Garret appartenait également à cet avenir.

La réaction du jeune homme avait été claire : il avait hurlé de rire et balancé un truc sur « papi bossa nova » complètement abruti. Cela n’avait pas plu à Daniel qui lui avait balancé un coup de flotte à la tête. Ils allaient en venir à une chamaillerie digne d’enfants de cinq ans, quand Garrett avait repris son sérieux :

- Attends…c’est vrai ? Et je suis censé faire quoi ?
- M’aider. En tout cas, ne pas t’interposer contre nos actions.
- Tu sais que je pourrais faire en sorte que tu ne sois plus capable que de jouer avec des gouttelettes ? avait répliqué Gary.  
- Tu ne le feras pas.
- Ah oui et pourquoi donc ?
- Tu le sais bien.

Ils s’affrontèrent du regard. Un long silence passa. Un silence qui en disait long. Gary piqua un fard et quitta la salle en balançant un :

- Non mais dans quel galère tu nous mets, t’es vraiment un imbécile égoiste !

Il était furieux. Daniel ne pensait pas aux conséquences, à Yvan, à lui. Une chaise alla rencontrer le mur. Et il partit prendre l’air. Comme toujours quand il se sentait stressé, il se mit à jouer avec ses cartes. Les retourna, encore et encore. Puis il soupira, en haussant les épaules. Le soleil brillait de mille feux. Une petite fille passa auprès de lui. Musicienne. Il étendit sa « lumière » pour en faire une virtuose. Elle ne le sentit même pas. Gary sourit.  Finalement, choisir un camp l’indifférait, tant qu’il n’était pas trop loin de Daniel. Il s'engagea dans la Confrérie, passa par toute une bande de sous-fifre avant de rencontrer véritablement Magneto. Il dégageait un charisme extraordinaire qui lui conféra le sentiment qu'il avait peut être trouvé une nouvelle famille, une place dans ce monde bien sombre.    
 



Dernière édition par Garrett Willber le Dim 20 Avr - 16:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 11:43

Bienvenue Pandy o/
Bon courage pour ta fichette, si tu as des questions, tu sais où nous trouver ^^
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
avatar

WANNA KNOW ALL OF ME ?
★ PSEUDOs : Steyda
★ MISSIONS ACCOMPLIES : 960
★ DISPONIBILITÉ RPs :
  • ✓ Disponible
★ AVATAR : Gwyneth Paltrow
★ DC&TC : Un presque centenaire qui ne fait pas son âge et qui a quelques soucis de mémoire.
★ CRÉDITS : SadEyes

★ ÂGE DU PERSO : 39 années de vie sur cette Terre bien agitée.
★ NATIONALITÉ : Américaine
★ ORIGINAIRE DE : New-York, la ville monde, un symbole bien américain.
★ LIEU D'HABITATION : Oscille actuellement entre Malibu et New-York.
★ MÉTIER PRATIQUÉ : Co-Dirigeante de Stark Industries
★ ARMES DU PERSO : Aucune mais elle bénéficie d'un 'bouclier' de fer des plus efficace.
★ POUVOIRS : Diriger une grande entreprise internationale ça donne du pouvoir non ? Comment ça on ne parle pas de cela.
★ AMOUREUSEMENT : En couple avec son ex-patron, actuel collègue de direction, l'homme de fer, plus comunément connu sous le nom de Tony Stark.
★ O.SEXUELLE : N'a jamais joué pour l'équipe arc-en-ciel, seule la gente masculine peut l'attirer.

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 11:44

Welcome Mister ! !
Et bonne chance pour cette fiche ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
avatar

WANNA KNOW ALL OF ME ?
★ PSEUDOs : — Mister Burglar • Gin
★ MISSIONS ACCOMPLIES : 273
★ DISPONIBILITÉ RPs :
  • ✓ Disponible
★ AVATAR : Evan Peters.
★ DC&TC : Thomas S. Black, a.k.a Sarcasm-Man. /pan/ & sinon, Aidan Nightingal & Jake Rosenbach.
★ CRÉDITS : tumblr & bazaart & moi.


MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 11:48

Bienvenue ici, mister  woooow ! 

En espérant que tu te plaira ici aussi, et si tu as des questions, comme le dit mon très cher frère, tu sais nous trouver  Héhé... <3 

Bon courage pour le reste de ta fiche  Livre 

_________________
love you, i can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 12:07

Mdrrr Pandy ce surnom me suivra partout x) Merci à tous de votre accueil, je me mets aux deux dernières parties de l'histoire qui risquent d'être des pavés mais j'ai la foi ^^"
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 12:28

Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche Hug
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 13:19

Bienvenue ici, parmi nous et courage pour le reste de la fichette O-O"
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
avatar
MAN IN A CAN ♦ AVENGER

WANNA KNOW ALL OF ME ?
★ PSEUDOs : Cookie Monster
★ MISSIONS ACCOMPLIES : 739
★ DISPONIBILITÉ RPs :
  • ✓ Disponible
★ AVATAR : Robert Downey Jr
★ CRÉDITS : Tumblr & Moi
The truth is... I am Iron Man !
★ NOM DE CODE : Iron Man
★ ÂGE DU PERSO : 42 ans
★ NATIONALITÉ : USA
★ ORIGINAIRE DE : Long Island, NY
★ LIEU D'HABITATION : Il possède plusieurs maisons. La principale est située à Malibu en Californie.
★ MÉTIER PRATIQUÉ : PDG de Stark Industries
★ ARMES DU PERSO : Armures diverses, toutes suréquippées par ses soins
★ AMOUREUSEMENT : PlayBoy notoire, tache de se tenir à carreau
★ O.SEXUELLE : Hétérosexuel pur

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 13:23

Je l'ai déjà dit mais bienvenue o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelassemblerpg.forumactif.org/t78-tony-billionnaire-ma

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 15:06

Thank you all ^^Fiche terminée ♥
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 16:47




Tu es validé, Garrett !
bravo, bravo et encore bravo ! ♥
Avis sur la fiche. — Tout d’abord je tiens à souligner que me voilà impressionné de ta rapidité en prime à ce fait que tu en as écrit beaucoup. Ce n’est pas un pavée, c’est un pays D :  *pan* Et c’est très bien comme ça *.* C’est très bien décrit, et nous en apprenons beaucoup sur ton personnage, et j’aime quoi (a) Alors voilà, donc, tout me semble bien parfait et très complet o/ J'ai donc le plaisir de t'annoncer que tu es validé, Garrett ! Si tu as une question quelconque, ou quelque chose à faire savoir, n'hésites pas à contacter le staff par tout les moyens qui exitent : chat box, MP, section questions... Sur ce, je dis avec amour : Bon jeu et encore bienvenue parmi nous ! #Elouan
cool, j'suis validé !
... Mais, je fais quoi maintenant ?
Maintenant mon poulet, je t'invite à te créer une relationship ici ; c'est obligatoire et conseillé pour te dépatouiller des relations de ton personnage ! Il y a aussi la possibilité de se créer un journal intime ici, pratique si tu veux t'occuper en attendant une réponse de ton coéquipier de RP. Par là, tu pourras lister tes RPs en tout genre, encore une fois pour voir clair ! Quand à cette section, il t'est possible de passer des petites annonces comiques ou autre sur le forums, qui défileront. Ah tien, tant qu'on y pense, ça te dit, un rang ? Va y donc, c'est mieux que de ne rien avoir sous son pseudo je trouve.

Plus sérieux à présent ; si tu a un personnage en commun avec le tien et que tu veux le proposer aux autres possibles joueurs, tu peux créer ton propre prédéfini ici ! Enfin, quant l'envie de RP te prendra, tu pourras alors te diriger par là pour faire une petite demande pour ceux qui pourraient être intéressés ! Enfin ; n'oublie pas d'aller au bottin à avatar pour dire quel est le nom de ton acteur, merci ! Cela évitera les doublons, et c'est obligatoire. Sinon, n'oublie pas non plus de recenser ton pouvoir si tu en a un bien entendu, et aussi, n'oublie pas de nous communiquer ton nom de code. Voilà tout pour la partie administrative ultra barbante ! Le S.H.I.E.L.D est fier de tes efforts !

Maintenant, ce sera bien plus drôle qu'avant, car je te convie à sortir tes Shawarma —car chez nous, le Shawarma, c'est sacré, on en bouffe à toute les sauces, matin midi et soir!— pour faire la fiesta dans le kebab du coin ! Je t'invite à jouer un max pour faire vivre le forum ; ça ne prend que quelques secondes par jours/postes, et en plus, ça te fait grimper le nombres de messages pour d'éventuels doubles comptes ! Tout comme tu ne dois surtout pas hésiter à flooder, que ce soit pour dire ce que t'as bouffé à midi ou autre encore, on s'en fiche : on aime le racontage de life et le bla bla trop wtf !
Sur ce, Garrett... Je te souhaite une bonne aventure parmi nous. Trouveras-tu ton camp, ta voie, et ton objectif ? Bienvenue sur Avengers Ultimate Assemble !

Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 16:56

Arigato Gozaimasu ♥
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
avatar
THE GODDESS OF LOYALTY ♦ GALAXIE

WANNA KNOW ALL OF ME ?
★ PSEUDOs : Rosalie
★ MISSIONS ACCOMPLIES : 110
★ DISPONIBILITÉ RPs :
  • ✓ Disponible
★ AVATAR : Rachel Weisz
★ DC&TC : Nop pas pour le moment
★ CRÉDITS : Mozart & Tumblr

★ NOM DE CODE : Goddness of Loyautly
★ ÂGE DU PERSO : heu .. des millions d'années ?
★ NATIONALITÉ : Asgardienne ? si si tout en haut de vos tête la haut..
★ ORIGINAIRE DE : Asgard
★ LIEU D'HABITATION : Loin, très loin. Vous ne pouvez pas voir mon chez moi /o
★ MÉTIER PRATIQUÉ : Citoyenne d'Asgard, Potentiel déesse de la fidélité ..
★ POUVOIRS : Aspiration des maux ( Pouvoirs néanmoins dangereux pour l'utilisateur s'il s'avère utiliser sur de trop grandes souffrances ). Egalement les autres aptitudes propres aux Asgardiens
★ AMOUREUSEMENT : Je suis innocente à ces choses là =3 Quoique surement dévouée à un homme dont on le dit perdu.
★ O.SEXUELLE : Hétérosexuelle endurcie ..

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Dim 20 Avr - 20:07

Oh lala ! *o*
Rien que pour le choix d'avatar, tu mérite un cookie toi ^-^ !
Bienvenue ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why Mar 22 Avr - 8:04

Merci Sygin !!!!  Hugg Cookies Cookies je veux un cookie  Shine 
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
Contenu sponsorisé

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Garrett Willber ~ I just don't know why

Revenir en haut Aller en bas

Garrett Willber ~ I just don't know why

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Cook, Glen] Garrett, détective Privé - Tome 4: Chagrins de ferraille
» [A.L. Garrett] Stormdragon / Sea Strike
» garrett AT max
» Visa Lotus
» at pro international

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Ultimate Assemble :: ho hey, it's shawarma time ! :: Cemetery :: Divers-