Bienvenue sur Avengers Assemble, Invité !
Nous recherchons activement des X-Men, alors n'hésitez
pas à regarder la liste des PVs !

Loki Laufeyson: Recherche bénévoles pour baby-sitting de la Loki's Army. Paiement en nature seulement. (a)

Amora Incantare: Lassé(e) d'être gentil(le) ? Devenez sexy : rejoignez l'Armée de Loki

Partagez|

Do not take life too seriously. You will never get out of it alive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Do not take life too seriously. You will never get out of it alive Jeu 10 Avr - 0:28




Elouan D. Eastwood
et la petite citation qui pouette, car on aime quand ça pouette !
NOM&PRÉNOM ★ Elouan D. Eastwood SURNOM, NOM DE CODE ★ Eagle Eye ÂGE ★ 28 ans MÉTIER ★ Il travail pour le S.H.I.E.L.D., loin des terrains dangereux. Nous pouvons dire qu'il travaille sur tout ce qui touche les systèmes, l'informatique. Il est celui qui se charge d'obtenir les informations aux besoins, ou encore de montrer des programmes et etc. Nous pouvons aussi dire qu'il est le pirate, aucuns mots de passes ou obstacles informatiques ne lui résistant. Il est le meilleur dans ce domaine. La raison même de ce pourquoi Fury ne le balance pas par hors du 200ième étage d'un édifice sans le moindre doute. SUPER-POUVOIR, APTITUDES ★ Technopathie : Elouan a le pouvoir de contrôler et de manipuler l’électronique avec son esprit. La source de sa réussite de son métier, tenue toutefois secrète. Il contrôle parfaitement bien sa mutation, n’ayant guère besoin de toucher l’objet en question pour pouvoir ainsi le contrôler. Il le peut le faire à distance, n’ayant besoin que de le voir dans son champ de vision et surtout de concentration. Il va sans dire que plus cela est complexe, moins il faut le déranger. Il est capable de réparer les bugs, pour en faire l’appareil le plus parfait qu’il soit. Tout comme est-il autant capable d’en créer. Il peut se débarrasser des virus informatiques, briser un système ou autres, et son contraire est applicable. Pour un peu plus de détails, son pouvoir peut même s’étendre jusqu’aux feux de circulation. Mais bon, il préfère endurer les congestions et arriver en retard plutôt que créer des accidents et cette forme de chaos. Il est capable de déclencher des alarmes, d’user d’un système pour pouvoir en atteindre un autre. Le téléphone portable est son meilleur ami pour ce faire, alors prenez garde lorsqu’il vous appelle. Enfin bref, il peut contrôler toute machine allant du plus simple, tel un micro-ondes, au plus complexe, tel le système de Tony Stark *pan* (mais il n’a jamais tenté le coup encore. Cela dit, il le fera bien un de ces jours qui sait?) Pour finir, certes il contrôle son pouvoir, mais comme tout être humain, il peut lui arriver de perdre le contrôle. Lors de ses grands moments d’émotion, en particulier la colère –quoique cela arrive que très rarement- les appareils aux alentours risquent fort probablement de faire défaut, de bugger, de clignoter, voire même de s’éteindre complète ou alors exploser. SITUATION AMOUREUSE ★  Il est un grand Célibataire, contre son gré. Ce n'est pas faute d'avoir essayé mais il se prend plus de râteau qu'autres choses. NATIONALITÉ ★ Britannique et Américain LIEU&DATE DE NAISSANCE ★ Royaume-Uni, Londres PEURS ★ Évidemment il a des peurs. Qui sont les suivantes: Les araignées, les abeilles, les poupées (on oublie les spectacles de ventriloques et de marionnettes aussi). Il détestes les films d'horreurs (tout autant que les films d'amour mais ça ce n'est pas une peur). DE QUEL COTÉ IL EST ★  Il est du côté du S.H.I.E.L.D. bien entendu, ne faisant qu'exécuter les ordres sans plus ce soucier des répercussions de ses dernières GROUPE SOUHAITÉ ★ S.H.I.E.L.D.

★ Tout sur toi baby !
Curieux ★ Attentionné ★ Sarcastique ★ Romantique ★ Discret ★ Blagueur ★ Lâche ★ Attentif ★ Borné ★ Imprévisible ★
Commençons tout d’abord par la curiosité, cette partie de son caractère remontant à très loin. Car n’est-il pas vrai que tous enfants ont leurs phases de curieux? Voulant tout savoir, voulant tout connaître, le pourquoi, toujours le pourquoi. Et il semblerait bien que cette phase ne se soit jamais terminée chez Elouan. Peut-être en partie car ses parents n’étaient pas de ceux qui lui accordèrent assez de temps pour y répondre. Ou alors car ils avaient l’habitude de ne répondre que simple « Parce que c’est comme ça mon garçon ». Ses gestes qui le poussèrent aujourd’hui à chercher ses réponses par lui-même, sans jamais réellement demander, guidé par la curiosité de cette soif de savoir. Mais cette caractéristique est tout aussi bien l’un de ses grands défauts. À toujours vouloir tout savoir, cela en vient quelque peu agaçant n’est-ce pas? Mais bon, à force de le connaître, on apprend bien vite qu’il ne faut jamais ne lui parler que d’une partie d’une aventure, d’un secret, d’un simple sujet, sous peine de mériter toute son attention et son acharnement à vouloir connaître l’entièreté de la chose.

Mais évidemment, il va sans dire que les traits de personnalités d’Elouan ne s’arrêtent pas qu’à cette trop grande curiosité. Il a ses qualités, faisant un peu ce tout, ensemble. Il est celui qui vous prêteras ses oreilles, son regard, son attention et ce en entièreté, sans condition. Il est apte à couper toute distraction, et être là pour vous en cas de besoin, simplement pour parler ou qui sait quoi d’autre. Son côté attentif allant parfaitement bien avec sa mémoire, ce dernier ayant peut-être ce drôle de don de se souvenir de tout, des moindres petits détails tels que vos fleurs favorites. Assez utile lorsqu’on a tout aussi bien un côté romantique et attentionné. Car quoi de mieux que d’arriver avec les bonnes fleurs? Ou encore préparer ce que vous aimez tant lors d’un souper aux chandelles ? Il faut croire qu’Elouan aime faire plaisir. Autant par de simples petits gestes que par de plus grands. Tout ceci expliquant en prime son côté imprévisible, de celui qui aime faire des surprises. Mais cela a quelques autres aspects. Autant peut-il être imprévisible dans chacune des sphères de sa vie, dans ses gestes, dans ses paroles. Ne soyez pas étonné si un jour, vous le trouvez en train de faire une chose bien étrange, tel que flipper vos cheveux au passage parce qu’il a eu une étrange connexion dans ce qui lui sert de cerveau.

Si l’on oublie ses quelques moments d’étrangeté passagère, nous remarquerons qu’Elouan est un être assez discret. Et ce, certainement depuis fort longtemps. Il a toujours été ce garçon en classe, que l’on pourrait presque confondre à la peinture au mur. Il ne parle pas beaucoup, se plongeant parfois dans cette forme de mutisme lorsqu’il se trouve en groupe de discussion. Il se contente d’écouter, plus que de parler. À ne pas confondre avec la gêne toutefois. Car il ne l’est pas du tout. Même que ce petit défaut de lui, disparaît presque complètement plus il apprend à connaître l’autre personne, et d’autant plus lorsqu’il ne se retrouve que seul avec l’autre. Il peut même se mettre à sortir quelques blagues. Pas toujours drôle cela dit. Tout dépendant de la situation pour ce dernier point. Ses blagues pouvant rapidement virer vers le sarcasme si vous vous mettez à l’attaquer. C’est bien là sa seule défense. Ses paroles, sa bouche. Car autrement, il ne sait pas user de ses poings pour frapper.  

Et parfois le sarcasme un peu trop poussé, peu le mener vers les ennuis. Cette chose qu’il semble de temps à autre attirer, sans le véritablement le vouloir. Et comme à chaque fois, vous le verrez disparaître assez rapidement, en partie par la faute de son côté un peu lâche. Toutefois, cet autre aspect de sa personnalité ne s’arrête pas qu’à la fuite des ennuis, mais aux histoires de son cœur. Il ne fut certes, pas toujours ainsi, au début. Ayant même eu ce temps où il se battait presque corps et âme pour tisser peu à peu ce lien plus intime avec une jeune demoiselle. Mais à force de se prendre des râteaux, de se voir accumuler des refus, sa volonté s’usa peu à peu, pour finir par lentement disparaître, se faire plus courte. Faute de s’attirer les mauvaises personnes, ou alors peut-être trop mal s’y prendre qui sait? Mais toujours est-il qu’aujourd’hui, il préfère ne plus se battre encore bien longtemps et laisser tomber tout simplement.

Pour finir, pour ce qui est de son côté borné. Il s’agit là, de ses opinions. Peut-être a-t-il ce côté un peu gamin de celui qui ne veut rien entendre lorsqu’on tente de lui faire comprendre un point, ou lorsqu’on tente de lui donner un conseil. Une belle tête de cochon comme dirait l’expression. Mais bon, il apprendra par lui-même de ses erreurs et mauvaises opinions.



Il n’a aucune particularité physique, sauf peut-être se fait que vous le verrez certainement plus souvent avec un début de barbe que complètement rasé. Ce petit style qu’il s’emble avoir adopté. Il déteste royalement les films romantiques. Ne soyez pas surpris de l’entendre se plaindre que tout ceci n’est qu’un gros ramassis de conneries. Il adore plutôt les films de sciences fictions et d’action. Dans ce genre-là quoi. Il se pourrait que depuis qu’il est découvert l’existence Thor, il soit tombé fou amoureux de sa longue cape rouge. Assez pour qu’il ne puisse s’empêcher de jouer avec lorsque ses yeux la croise. Peu importe ce qu’il fait. Elouan possède un chat Siamois du nom de Papaye. Et c’est une femelle. Vous l’aurez deviné, il est un véritable mordu de l’informatique, en mangeant presque matin midi et soir. Il adore les promenades dans la ville, et aussi étrange que cela puisse être, il y va avec son chat, cette dernière en laisse ou alors tout simplement dans ses bras. Il adore particulièrement les cupcakes, pouvant en manger une tonne lorsqu’il lui arrive d’avoir cette rage de sucrerie. Mais bon il en paye souvent le prix avec ces maux de ventres. Il lui arrive souvent de faire des crises d’insomnies en partie par son pouvoir. Ce dernier contrôlé via son propre cerveau, le réveillant parfois. Tout comme peut-il lui donner de ces migraines tout de même assez intenses de temps à autres. Il rêve d’un jour voyager en Inde. Plus particulièrement lors de cet événement où ils se lancent cette farine de maïs coloré. Il est du genre très chatouilleux  

★ Derrière l'écran...

PSEUDO ★ Pervy / Chi / Lapin *pan*
ÂGE ★ Dans mon sac j'ai ... pas envie de compter mes patates U^U
PASSIONS ★ J'en ai pleins, mais je dirais que profiter du soleil est la principale.
FILMS & SÉRIES ★ Le mentaliste, Les Marvels (of course), Robin des Bois, Merlin, etc...
PRÉSENCE ★ Je ne sais pas ._.
TON AVIS SUR LE FORUM ★ Pink o/
COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI ★ J'ai pris la porte magique du monde de Sherlock, c'est James qui me la montré *pan*
TON AVATAR ★ Gethin Anthony
UN TRUC EN + ★ Potaytoe




Dernière édition par Elouan D. Eastwood le Ven 18 Avr - 0:58, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas

hello, my name is...
Invité
Invité

WANNA KNOW ALL OF ME ?

MessageSujet: Re: Do not take life too seriously. You will never get out of it alive Jeu 10 Avr - 0:33




This is my life
and i won't shade a tear.


No, this is not a goodbye. It is an encounter.
Royaume-Uni, Londres

Londres, cet endroit de rêve à ses yeux de jeunes enfants. Ce lieu qui représentait tant pour lui. Lorsqu’on est si jeune, nous croyons que le monde n’est que là où nous vivons, avant que nos horizons ne se voient agrandis, peu à peu, de plus en plus. C’était l’endroit même où il avait grandis, partagé tant de souvenir dans ces terres. Et tant d’aventures tout droit sorti de son imaginaire. Il n’était pas encore dans l’âge de comprendre la raison de cette conversation, de ce pourquoi ses parents semblaient autant vouloir lui parler. Cet air qu’il avait appris à connaître, si sérieux, qui lui créait cette petite nervosité, ce doute. À en croire qu’il avait fait une nouvelle bêtise, mais alors laquelle avaient-ils donc découverte? Lui qui prenait son jardin pour le plus grand des pays, s’amusait la plupart du temps à y créer quelques vilains tours, et parfois en ramener tout aussi bien. Comme cette fois où sa chère mère n’avait vraiment pas semblé apprécier le voir revenir les poches pleines de verres de terres. Mais bon, ceci n’était qu’une chose parmi tant d’autres. Jamais rien de bien bien désastreux, toutefois bien salissant pour la grande majorité de son temps.

Hormis cette fois, il sentait que malgré tout, un petit quelque chose était différent. Rien qui ne l’empêcha de demander s’il avait fait quelque chose de mal. Mais à ainsi recevoir cette marque de tendresse, d’ainsi se retrouver dans les bras de sa mère, il savait bien que non. Si elle ne l’eut pas confirmé en ajoutant ces quelques mots : « Non poussin… Ne t’en fais pas. Nous avons simplement une très grosse nouvelle à t’annoncer. »

Il ne pouvait faire autrement que d’attendre, tant d’idées se créant en son esprit. Il n’y voyait que bonne surprise. Peut-être ce petit frère ou cette petite sœur qu’il avait tant souhaité? Ou alors une tout autre chose… Mais soudainement ce ne fut pas le cas. Il ne comprenait pas, peut-être encore trop jeune pour ce faire, ne connaissant pas le principe du déménagement. Il se contentait de hocher la tête, car il avait appris que cela était parfois mieux ainsi, pour faire plaisir, pour éviter de plus long grondement, ou encore de raccourcir le temps de la papote pour pouvoir aller jouer dehors plus rapidement.

Mais tôt ou tard, il n’aurait certainement pas le choix de comprendre. Le pourquoi des au revoir, des adieux prononcés. Il envoyait la main derrière lui, dans la banquette de cette voiture, tout comme avait-il regardé par le petit hublot de la fenêtre de l’avion. Sans jamais dire le moindre mot, attendant de voir peut-être. La seule chose qu’il eut compris, était bien qu’ils ne partiraient pas en voyages, mais bien vers le rêve américain.

Le rêve Américain…

Quelle était donc cette chose? Il ne comprenait que le mot rêve… Allaient-ils donc dans cet autre monde? Il lui fallut bien du temps, bien des questions si souvent répétées de miles et une façon, avant d’enfin ouvrir les yeux. Son si grand jardin qu’il aimait tant, il n’y aurait plus le droit. Ses amis d’aventures, il ne les reverraient pas. Ce fut l’année du grand silence, du temps gris de son enfance, et de l’ouverture de ses yeux, de ses horizons sur cet autre monde. L’année de l’espoir d’un jour retrouver ses racines. L’année de la promesse d’un jour retrouver ce qu’ils avaient tous quitté.  


The Rose speaks of love silently, in a language know only to the heart
Le temps… Tant de temps avait passé depuis son arrivée dans ce tout nouveau pays. Il avait grandi, vieillis… Assez pour rapidement en oublier cette promesse d’enfance. Il n’en avait pas pour autant oubliéses racines, simplement avait-il appris à aimer ce pays, et l’intégrer à ses histoires comme s’il y avait toujours habité. Chose qui était tout de même, en quelque sorte, le cas. Il ne gardait désormais que des bribes de souvenirs de son enfance. Peut-être pour y laisser un peu plus d’espace pour une toute nouvelle mémoire. Une plus fraîche, une plus détaillé et romantique.

Pourquoi? Ou plutôt pour qui… Pour nul autre qu’une jolie demoiselle vous le devinerez. De celle qu’il avait appris à connaître, au fil du temps. Et à apprivoiser tout aussi bien cette dernière. Du moins, c’était bien ce qu’il eut cru, tout comme son cœur qui lentement mais surement avait appris à laisser une grande place pour celle-ci, à apprécier chacun de ses aspects, jusqu'aux tous derniers. Oh mais, cela devait bien faire un temps qu’il était bien au courant de ses sentiments. Mais aujourd’hui était le fameux jour choisi, pour tenter son coup, pour tenter sa chance.

Peut-être encore une nouvelle fois, une nouvelle tentative. Car avec son cœur qui aimait un peu trop vite, un peu trop rapidement, il va s’en dire que non, elle n’était point la première pour qui il s’était épris. Mais voilà, que tout ne fonctionne jamais comme on le souhaite n’est-ce pas? Il avait pour pensée de donner sa chance à tout le monde, et de ne pas généraliser quant aux événements du passé. Il parlait bien là, de ses refus qu’il s’était pris, comparables à un mur de briques. À croire qu’il n’attirait pas les bonnes personnes, ou encore que ses histoires plus charnelles n’avaient là que leurs seules fins. Sans plus ni moins.

Mais là, aujourd’hui, Elouan espérait, voulant croire à la différence. Il avait pris soin de passer dans une petite boutique chez un fleuriste et d’y prendre le plus beau des bouquets pour celle qu’il aimait. Son cœur palpitait, la nervosité le prenant de plein fouet, alors qu’il cachait le bouquet dans son dos, pour un peu plus de surprise. Quelques coups cognés, et l’être désiré l’eut répondue. Un peu plus ravissante qu’à l’habitude devait-il l’avouer.  Mais pour quoi, pour qui…?

Il n’eut guère le temps que de lui échanger quelques mots, ayant de voir apparaître son changement dans son regard, plus brillant, alors qu’il avait lentement entamé ce mouvement pour y faire apparaître cette surprise. Un faux espoir, une fausse espérance.  Une excuse rapide, puis elle eut disparu, le transformant en poussière, le faisant ainsi disparaître pour ne pouvoir que passer la porte. Son regard l’eut suivi, empreint de cette incompréhension, de cette curiosité.

Mais… Tout s’évapora en un instant… Pour ne laisser place qu’à ce pincement, si fort, puissant… Douloureux. Cette joie subite, ce regard pétillant dans le regard de la demoiselle, ne lui avait guère été destiné. Elle avait accouru, dans les bras d’un autre, si heureuse de le voir. Alors que lui s’assombrissait, sous ce nouveau coup pris en pleine poire.

« Hey… I brought you flowers… »

Ces mots désormais adressés à nul être, qu’à la porte grande ouverte devant lui, qu’au vide, prononcés dans un murmure.  Ses petites phrases pratiquées en vains…  Il resta planté là un instant, un petit nuage noir se formant tout juste au-dessus de sa tête. Il en venait encore une fois à se demander ce qu’il avait ou encore ce qu’il avait bien pu faire pour récolter ce nouvel échec.

Il tourna les talons, le regard un peu bas, un peu flou. Découragé, colérique, il fit preuve d’abandon, d’ignorance. Il préféra ne pas se retourner, à l’ouïr de son nom, ne se contentant que de ce dernier geste, que de déposer le bouquet sous ses yeux, dans la corbeille pour ainsi continuer son chemin sans jamais se retourner.


Hey… I brought you flowers……

Revenir en haut Aller en bas

Do not take life too seriously. You will never get out of it alive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Unordinary Life
» Life
» Review : Ricky Steamboat - The life story of the Dragon
» It's a wonderful life, de Frank Capra
» The Twisted, Disturbed Life of Kane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Ultimate Assemble :: ho hey, it's shawarma time ! :: Cemetery :: Divers-