Bienvenue sur Avengers Assemble, Invité !
Nous recherchons activement des X-Men, alors n'hésitez
pas à regarder la liste des PVs !

Loki Laufeyson: Recherche bénévoles pour baby-sitting de la Loki's Army. Paiement en nature seulement. (a)

Amora Incantare: Lassé(e) d'être gentil(le) ? Devenez sexy : rejoignez l'Armée de Loki

Partagez|

Will you be abble to make me smile ? ft. Kenzo Murphy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

hello, my name is...
avatar

WANNA KNOW ALL OF ME ?
★ PSEUDOs : Nana
★ MISSIONS ACCOMPLIES : 38
★ DISPONIBILITÉ RPs :
  • ✓ Disponible
★ AVATAR : Elle Fanning
★ DC&TC : Thor Odinson
★ CRÉDITS : me

★ NOM DE CODE : On l'appelle Nas, diminutif de Nastasia. Mais si elle devait avoir un nom de code, ce serait sans doute Speechless
★ ÂGE DU PERSO : 10 ans et demi et toutes ses dents.. enfin presque
★ NATIONALITÉ : Américaine
★ ORIGINAIRE DE : Saint-Louis
★ LIEU D'HABITATION : New York - Institut
★ MÉTIER PRATIQUÉ : Elle est trop jeune pour travailler, surtout qu'un mot suffirait à prendre l'argent d'une personne si elle le voulait. Sinon elle est déscolarisée.
★ POUVOIRS : Hyper induction
★ AMOUREUSEMENT : Elle est amoureuse des petits animaux, adore les sucreries et aime les mannequins sur les panneaux publicitaires.

MessageSujet: Will you be abble to make me smile ? ft. Kenzo Murphy Ven 9 Mai - 23:34


Will you be abble to make me smile ?
“Smile at strangers and you just might change a life.”
feat Kenzo Murphy

La clarté du ciel dehors annonçait une journée radieuse et sans nuage, une journée parfaite pour être dehors à profiter du soleil et de ses agréables rayons. Mais l'on a pas toujours le choix de choisir là où l'on peut être, surtout lorsque l'on a dix ans et toute une éducation à parfaire. Nastasia, elle, s'en moquait bien. Qu'il fasse beau ou qu'il pleuve, qu'il fasse chaud ou froid, elle préférait simplement être seule. Hors, ce qu'elle préférait, maintenant qu'elle était à l'institut, importait peu car elle n'était plus seule, où qu'elle aille, il y avait des gens.
Elle avait passé quelques jours seule dans une chambre les premiers jours jusqu'à ce qu'on la place dans une chambre commune, soit disant pour son bien. Elle s'était interrogée sur s'ils avaient pensé au bien de ses camarades de chambre quand il avaient décidé de ça, s'il n'avait pas peur qu'elle les tue dans son sommeil. Elle ne comprenait pas qu'on puisse la trouver si inoffensive au point de prendre de tels risque. Et si elle retrouvait la parole ? Si elle disait quelque chose de dangereux ? Mais ce n'était pas le plus difficile. Même si elle restait enfermée dans une chambre commune, elle voyait toujours moins de personnes que si elle en sortait.
Cependant, même pour ça, on ne lui laissait pas le choix. Et elle en vint à regretter d'avoir cédé à sa sœur et d'avoir accepté d'aller dans cette école. Seulement, école veut bien dire une chose, il faut aller en classe et étudier. Plus elle y repensait et plus elle trouvait cela absurde. Elle se souvenait de quand datait la dernière fois qu'elle avait mis les pieds dans une salle de classe. C'était le jour de cet accident, qui avait tout changé. Depuis, elle n'était plus allée à l'école et les rares cours qu'elle avait suivi avaient été dispensés par Elena qui voulait jouer à la maîtresse. Elle avait à vrai dire, à peine les bases en lecture et écriture, connaissait les tables d'addition et de multiplication de manière aléatoire et avait la culture d'une enfant de six ans. Et l'usage des téléphones, de la télé et des ordinateurs lui passait loin au dessus de la tête. Alors forcément, les salles de classes pouvaient faire peur, mais encore fallait-il se l'avouer, et la petite était loin d'y être.

Pour en revenir à la journée, elle était ensoleillée. Le ciel était d'un bleu limpide presque blanc et l'air était frais et revigorant. Une journée idéale pour être dehors à prendre l'air plutôt qu'enfermé dans une salle de classe où l'air était pollué par les émanations intellectuelles des étudiants. Ce n'est pourtant pas la météo qui poussa la petite fille à sortir mais plutôt les étudiants eux-même. Sa petite habitude à rester enfermée dans sa chambre n'était pas passée inaperçu parmi les adultes et on avait fini par lui demander d'en sortir. Elle n'était pas là pour rester enfermée dans sa chambre comme elle le faisait chez elle, elle était là pour apprendre et évoluer.
C'est donc avec contre-cœur qu'elle mit un pied dehors mais voilà qu'elle manqua de se faire bousculer dans le couloir. Mal à l'aise et légèrement apeurée, elle prit son courage à deux mains et longea les murs jusqu'aux escaliers qu'elle descendit maladroitement en se tenant à la rambarde. Mais l'agitation régnait davantage au rez-de-chaussé que dans les étages et elle s'en trouva bien vite oppressée. Elle chercha la salle où elle devait aller et, en passant devant la porte d'entrée entre-ouverte, ne put résister à l'envie de s'y glisser pour échapper au chaos ambiant.

Le contraste entre l'extérieur et l'intérieur était saisissant. En partie parce qu'il faisait sombre à l'intérieur malgré les hautes fenêtres, notamment parce qu'il faisait frais dehors comparé à l'intérieur avec toute ces personnes qui propageaient leur chaleur, mais surtout parce que le calme régnait au dehors. Elle se sentit tout à coup reposée et sereine. Le vent soufflait une petite brise qui soulevait ses cheveux et le chant des oiseaux fit battre son cœur qui se gonfla dans sa poitrine alors qu'un sentiment l'envahissait, un sentiment étrange qu'elle n'arrivait pas à définir. Elle leva le nez vers le ciel en tournant sur elle-même avant de s'arrêter brusquement et de se reprendre. Tournant la tête à droite à gauche, elle chercha un petit coin tranquille où se terrer le temps que la journée passe et avisa un banc un peu à l'écart.
Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas mis les pieds dehors. Quand elle était plus jeune, elle passait son temps dehors à jouer avec ses amies et sa sœur, à faire du vélo et jouer à la marelle. Mais après l'incident au cours duquel Elena s'était cassé le bras, elle n'avait mis le pied dehors que quand on l'emmenait à une réunion de famille, pour maintenir les apparences. Sentir l'air frais sur son visage, entendre distinctement le chant des oiseaux, sentir les odeurs de la pluie, elle n'avait jamais vraiment réalisé qu'elle s'était enfermée dans une prison en restant confinée comme ça dans sa chambre.

Assise sur le petit banc de pierre, elle fixait un point invisible devant elle sans bouger. Elle avait la chance de profiter du paysage en en faisant partie plutôt qu'en le contemplant depuis la fenêtre qu'elle semblait tant apprécier mais c'est comme si ce qui l'entourait n'existait pas, n'avait pas de valeur à ses yeux. Elle était immobile, perdue dans ses pensées qui dérivaient mais elle aurait été bien en peine de se souvenir où elles menaient, ces pensées. Les minutes passèrent, s'égrenaient sans qu'elle n'esquisse un mouvement, sans qu'on ne vienne la trouver sur son banc de pierre à l'écart de la grande bâtisse qui était son nouveau foyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Will you be abble to make me smile ? ft. Kenzo Murphy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les bleus, premiers pas... You make me smile -Kévin/Yann- PG13
» Test: Premier make-up
» Mes différents make-up P3
» Les make up de Lynxia (up du 8/12)
» [Galerie des make-up de Trashy-Doll] Tatouage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avengers Ultimate Assemble :: let's be a super-hero now ! :: New York :: X-Mansion-